Anneau Gastrique

L’Anneau Gastrique

Le principe

L’anneau gastrique le plus couramment utilisé est celui ajustable positionné selon une technique laparoscopique. Cette intervention chirurgicale n’implique pas de prélèvement ni de section d’organe et est réversible sur le plan anatomique et fonctionnel.

L’intervention consiste de manière schématique à créer une petite poche gastrique qui communique avec le reste de l’estomac par un orifice étroit. Le volume de la poche gastrique est d’environ 25 ml et l’orifice de vidange est réglable. La poche gastrique est obtenue en entourant la partie supérieure de l’estomac d’un anneau de silicone (type sablier); cet anneau est relié par un petit tube à un petit réservoir placé normalement à niveau du tissue sous-cutané du flanc gauche.

Objectifs

L’anneau de silicone présente la particularité de pouvoir être gonflé ou dégonflé par le médecin en ajoutant ou en retirant une solution physiologique stérile dans le réservoir qui est piqué à travers la peau, modifiant ainsi le diamètre de l’orifice de vidange.

Un mécanisme de type “entonnoir” est créé de sorte que les aliments ingérés s’arrêtent au-dessus de l’anneau et y restent jusqu’à ce qu’ils soient digérés. De cette manière, la personne se sent rassasiée même si elle a peu mangé.

Il est intuitif que l’absorption des aliments reste la même et, par conséquent, tout dépend de ce que le sujet ingère : il est facile de comprendre qu’en mangeant des aliments semi-liquides riches en calories, une fois qu’ils ont passé le “passage obligatoire”, ils seront entièrement absorbés, comme si rien ne s’était passé.

Pour cette raison, chez les patients opérés avec un anneau gastrique ajustable, il est recommandé un régime alimentaire composé principalement d’aliments solides (protéines, glucides et fibres, d’abord et avant tout). Le grignotage doit être impérativement évité.

Résultats

Les résultats de cette intervention dépendent largement du suivi du patient.

Avec cette intervention, on obtient une réduction moyenne du 40% du surplus de poids préopératoire, avec une perte de poids stable à long terme chez les patients après un suivi attentif et rigoureux.